Processus d'incarnation

beginning_of_the_afterlife___the_cross_over_by_cavami-d4gy2.jpg

 

La Roue des incarnations est composée de deux passages importants : la naissance et la mort.

Donnons-nous l'opportunité d'imaginer que tout est continuité, qu'il n'y a ni commencement, ni fin, mais plutôt des étapes, des "transformations" d'un état à un autre état.

 

L'accompagnement de "début d'état de vie" est tout aussi primordial que celui de "fin d'état de vie". Il s'agit de deux faces d'un même tout, un peu comme un décor et son envers, et vice-versa...

 

Similitudes :

  • Souffle : le premier souffle donne le point de départ de la nouvelle incarnation, il permet de se relier à la matière, de vivre dans un corps physique et d'évoluer ici sur Terre, dans le "visible". Le dernier souffle symbolise la fin de l'incarnation en cours, le départ (et non la fin...) de l'énergie de vie hors du corps physique, pour rejoindre "l'envers du décor", c'est-à-dire l'étape immatérielle du processus évolutif de l'âme, "l'invisible".

  • Tunnel : Il est intéressant d'observer que, dans les deux cas, l'être traverse un "tunnel". Physique lors de la naissance et représenté par la descente dans l'utérus, le passage dans le col et le vagin; et métaphysique lors de la mort, décrit dans de nombreux témoignages de NDE, ainsi que par les médiums, par un "tunnel du lumière" que les âmes, lors de la désincarnation, doivent traverser pour rejoindre "l'autre monde". Un peu comme si la "mort" d'un côté devient "la naissance" de l'autre côté.

 

L'accompagnement lors du processus d'incarnation est donc, selon moi, vital, depuis la conception jusqu'à la naissance de ce nouvel être.

 

... Suite de l'article à lire sur le site Espace DanIsis

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article