La Voie du Magicien - Leçon n° 8

La Voie du Magicien

La Voie du Magicien

Le pouvoir est une épée à double tranchant.
Celui de l’ego veut contrôler et dominer.
Celui du magicien est le pouvoir de l’Amour.
Le siège du pouvoir est le moi intérieur.
L’ego nous suit comme une ombre.
Son pouvoir engendre intoxication
Et dépendance et se révèle finalement destructeur.
L’éternel conflit pour le pouvoir s’achève
Par la réconciliation.

 


- Ecoute, lui dit son maître. Comme la bougie qui devient invisible quand on la tient devant le soleil, ton ego se dissoudra dans la force de l’amour qui te submergera. Comme le goût amer qui devient indétectable après avoir été dilué dans l’eau, l’amertume de ta vie deviendra, en se mêlant à l’Amour, aussi suave que l’eau la plus fraîche. Et, comme la proie que l’aigle dévore, ta fatuité ne sera qu’un éclair dans l’œil de l’amour qui t’engloutira.

Comprendre la leçon

Le pouvoir de l’Amour est le pouvoir de la pureté. Le mot Amour recouvre des sens multiples, mais il est sacré pour le magicien qui lui donne le sens suivant : ce qui dissout toutes les impuretés pour permettre au vrai et au réel de se déployer librement.

Aussi longtemps que tu seras en proie à la peur, tu ne pourras pas vraiment aimer, avertit Merlin. Aussi longtemps que tu seras en proie à la colère, tu ne pourras pas vraiment aimer. Aussi longtemps que tu seras prisonnier de l’égoïsme de ton ego, tu seras incapable d’aimer vraiment.

- Mais alors, comment pourrai-je simplement aimer un jour ? demanda Arthur, sachant que la peur, la colère et l’égoïsme étaient des sentiments qu’il éprouvait très souvent.

- Ah ! voilà le mystère ! répliqua Merlin. Si impur que tu sois, l’Amour viendra quand même te chercher et te transformera jusqu’à ce que tu deviennes capable d’aimer. L’Amour détecte l’impureté et la détruit. Il n’existe pas d’êtres incapables d’amour, mais seulement des êtres qui ne ressentent pas sa force. Invisible et perpétuel, l’Amour dépasse la simple émotion, le sentiment ; il va bien au-delà du plaisir, voire de l’extase. Pour les magiciens, c’est l’air que nous respirons, la sève irriguant chaque cellule. L’Amour est une source universelle, omniprésente. Il est le pouvoir suprême, parce qu’il impose sa loi sans user de la force. Même dans la souffrance, le pouvoir de l’Amour est encore à l’œuvre, à l’insu de l’ego et de l’esprit. Comparées à l’Amour, toutes les autres formes de pouvoir sont dérisoires.


Le véritable pouvoir de la vie est intérieur. Pour être capable de voir le monde dans la lumière de l’amour, qui ne peut venir que de l’intérieur, il faut ignorer la peur et atteindre une imperturbable sérénité.

Il y a beaucoup de vérités de l’amour auxquelles on ne prête guère attention. Pour être aimé, il faut commencer par donner de l’amour. Pour être sûr qu’une autre personne vous aime inconditionnellement, il ne faut poser aucune condition à votre amour pour elle. Pour apprendre à aimer les autres, on doit d’abord apprendre à s’aimer soi-même. Tout cela semble évident. Mais pourquoi nos actes ne tiennent-ils pas compte de ces évidences ?

La réponse du magicien est que l’amour doit être dégagé, débarrassé des sédiments de colère, de peur et d’égoïsme qui le recouvrent comme un vieux crépi.

Une personne qui recherche désespérément l’amour me fait penser à un poisson qui cherche désespérément de l’eau. La vie peut paraître extrêmement dépourvue d’amour, mais ce n’est en fait que l’œil qui perçoit et non le « monde extérieur » qui frustre quelqu’un de l’amour auquel il espère.

La première étape vers une existence d’amour stable et épanouie suppose une redéfinition de ce que vous appelez actuellement amour. La plupart d’entre nous conçoivent l’amour comme une attraction envers quelqu’un d’autre, comme une force nourricière dont l’affection nous enveloppe, comme un plaisir et une joie, un sentiment ou une émotion puissante. Bien que l’amour participe à toutes ses définitions, le magicien dirait qu’elles sont toutes au mieux partielles.

« L’amour tel que vous, mortels, le définissez, doit toujours décliner et périr, disait Merlin. Votre prétendu amour est instable. Il se déplace d’un objet de désir vers un autre. Si vos désirs sont contrariés, il se transforme rapidement en haine. L’amour réel ne peut changer, il n’a rien à voir avec un objet, , et il ne peut se transformer en une autre émotion, car il diffère radicalement d’une émotion.

Une fois écartée toutes les notions fausses et superficielles de l’amour, que reste-t-il ? La réponse commence à apparaître avec l’acceptation de soi. En tant que force intérieure, l’amour est d’abord compris comme une force intérieure dirigée vers soi-même.
- Les mortels sont fiévreux, l’amour les tourmente et les angoisse, dit Merlin. Ils croient qu’ils vont mourir s’ils ne peuvent obtenir l’objet de leur amour. Mais l’amour, le véritable amour ne peut vous tourmenter parce qu’il ne cherche jamais à s’extérioriser. Le plus désirable des objets d’amour n’est qu’une extension de vous-même. Seule une conscience bornée croit que l’on obtient l’amour d’autrui. Pour un magicien toutes les formes d’amour émanent du moi.

- Cela a l’air incroyablement égoïste, objecta Arthur.

- Tu confonds le moi avec l’ego, alors que le moi n’est en réalité rien d’autre que l’esprit, répliqua Merlin. L’égoïsme provient de l’ego, acharné à posséder, à contrôler et à dominer. Quand l’ego dit « je t’aime parce que tu es à moi » il prononce un jugement de domination et de possession, pas d’amour. Ceux qui ont véritablement appris à aimer se sont d’abord dépouillés de leur égoïsme. L’expérience qui commence alors est tout autre.

- Et à quoi ressemble-t-elle ? demanda Arthur. La connaîtrai-je un jour ?

- Un jour, après que tu auras surmonté cette fièvre et ses tourments, tu verras une petite flamme luire dans ton cœur. Elle aura d’abord la taille d’une étincelle, puis d’une flamme de bougie, puis d’un violent incendie. Alors tu te réveilleras et la flamme engloutira le Soleil, la Lune et les étoiles. A ce moment, le cosmos entier sera submergé d’amour – amour qui ne quittera cependant jamais ton cœur.

LA VOIE DU MAGICIEN - Deepak Chopra

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article