DanIsis.com

La Voie du Magicien : Leçon n° 20 (2)

La Voie du Magicien : Leçon n° 20 (2)

Comprendre la leçon.

Marcher sur une route est un signe de détachement et, selon les magiciens, la liberté authentique réside dans le détachement. Une personne libre vit en esprit, exactement comme un magicien; elle est capable de faire beaucoup plus de bien qu'on ne peut en faire en dehors de l'esprit. Ce point de vue n'est pas encore adopté par la société, parce qu'on a inculqué à chacun de nous de tout autres croyances sur ce point. Nous sommes attachés à tout et prenons cet attachement pour le moteur de notre vie.

Notre sens de l'attachement commence par notre relation à cette terre. Selon les magiciens, les mortels sont victimes de l'illusion qu'ils possèdent le monde ou contrôlent son destin. Aux yeux des magiciens, l'esprit du monde veille sur notre bien-être. Nous trouvons refuge dans son esprit qui nous permet de modeler notre propre destin. Mais l'esprit ne peut jamais être possédé, ni contrôlé.

- Tu veux posséder le monde entier, n'est-ce pas ? demanda Merlin à Arthur.
- Non, je ne crois pas, répondit l'enfant.
- Oh! mais si, crois-moi. Vous autres mortels êtes comme des étincelles qui un jour mettent le feu à un champ tout entier. L'étincelle semble minuscule, mais elle à tôt fait de déclencher un incendie.
- Veux-tu dire que nous détruirons le monde ? demanda Arthur.
- Cela dépend. L'esprit ne peut être détruit et, si tu parviens à te considérer toi-même comme esprit, tu t'uniras avec l'esprit de cette terre. Tu peux également ignorer l'esprit et si tu choisis ce chemin, tu n'auras aucun respect pour la terre. Sa douleur te paraîtra étrangère.

Merlin désigna un gros rocher.
- Donne-lui un coup de pied, dit-il.
Arthur obtempéra.
Aïe! s'écria-t-il en grimaçant de douleur.
- Etrange, commenta Merlin. C'est le rocher qui a reçu le coup de pied, mais c'est toi qui cries.
- Qu'y-a-t-il d'étrange à cela ? rouspéta Arthur, soupçonnant presque Merlin de l'avoir fait taper dans le rocher plus fort que prévu.
- C'est une leçon sur l'esprit. Quand tu as heurté le rocher, tu t'es blessé toi-même. Le rocher n'a pas protesté parce que la terre ne proteste jamais. Elle est invulnérable en esprit. La terre enseigne aux mortels l'invulnérabilité de l'esprit. Mais si ta blessure te rend furieux, alors que le rocher s'est contenté de te la rendre, tu seras tenté d'ignorer l'esprit. Tu voudras briser le rocher, le détruire et le réduire à ta merci, uniquement parce que la terre est assez gentille pour ne pas crier quand tu la frappes.
Il est dans la nature de l'esprit de ne pas protester. On ne peut meurtrir l'esprit et, bien que les humains aient affreusement endommagé la terre, c'est toujours nous-mêmes que nous blessons finalement. Les hommes ne respectent pas leur propre esprit. Ils se considèrent eux-mêmes avec peur et colère.
"Vous avez perdu la foi dans la foi, vous semblez démunis de confiance", disait Merlin. Cela signifie que nous devons connaître et éprouver les qualités de l'esprit, l'amour, la foi et la confiance pour pouvoir faire un bien quelconque.
La plupart des gens combattent leur propre volonté. Ils cèdent à la peur et à la colère parce qu'ils se sentent contraints d'emprunter ces chemins. La volonté de vivre en paix suppose le rejet de ces énergies négatives et implique de suivre la voie du magicien. "Si tu veux faire du bien au monde, renonce complètement à ton égoïsme et deviens un magicien, disait Merlin. Si tu veux te faire du bien à toi-même, sois complètement égoïste et deviens également un magicien." Cela peut paraître un paradoxe, mais en fin de compte tout esprit est esprit. Vous n'êtes pas seulement sur cette terre en tant qu'individu, mais aussi en tant que parcelle de cette terre. Par conséquent, en vous retrouvant vous-même, c'est le monde que vous retrouvez.

La Voie du Magicien, Deepak Chopra. Leçon 20.

Relayé avec Gratitude par www.danisis.com

Relayé avec Gratitude par www.danisis.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article