DanIsis.com

Amour ou "Sentiment" d'Amour ?

Je Suis Amour

Je Suis Amour

Il est évident que l'un des aspects les plus Divins de notre Être est ce que nous nommons "libre-arbitre". Cette innée et extraordinaire capacité qui nous permet de choisir ce qui est juste pour Soi et, ainsi, de créer la vie que nous souhaitons. Je vous invite à en faire usage dans tous les domaines de votre Vie. A en faire usage selon la Vérité de votre Coeur, celle qu'il vous confie. Une Vérité issue de votre Essence, pure et vide de conditionnements sociaux, de schémas éducationnels, d'habitudes...

Je vous invite également à envisager que CHACUN possède ce fameux libre-arbitre.... Ce qui signifie que nous ne sommes pas responsables de ce que l'autre choisit et crée dans sa vie, y compris nos proches. Chacun est uniquement responsable de Soi, de ses choix, de ses émotions, de ses pensées.

La Paix, l'Harmonie, la Liberté d'Être prend sa Source en chacUn d'entre nous. Sans cette naissance, sans cette recoNaissance intérieure, la Paix, l'Harmonie et la Liberté ne peut se manifester à l'extérieur, dans le monde, sur notre Terre.

Nous recevons actuellement - et depuis plusieurs années, de manière "crescendo" -  que nous en soyons conscients ou non, des effusions magistrales d'Amour-Lumière, destinées principalement à nous "réveiller" à nous-même. La Lumière appelle la Transparence une sorte de "remise à zéro". Balayage énergétique intensif qui a pour but d'installer l'Authenticité, l'Equilibre, la Justesse. Ces dernières années - ces derniers mois! - nous avons tous reçu des signes, vécus certains événements, rencontrés certaines personnes, tout cela pour nous rendre attentifs, pour nous amener à prendre conscience des ajustements à apporter, et des domaines dans lesquels nous devons accepter et inviter le changement. Pour nous appeler à sortir de cette zone de confort (matérielle, émotionnelle,...) qui nous semble douillette et "normale", mais qui nous voile la porte d'accès à notre Être véritable.

Les principaux outils dont nous avons besoin pour cela, pour accueillir en Soi cette "Nouvelle Terre" qui est en train de naître en Nous, est l'Amour, la Foi et la Joie de Vivre.

Exit les schémas, les habitudes, les peurs.
Exit les conditionnements, le passé, la culpabilité.
Exit la comparaison, la compétition, le jugement.
Exit les "il faut que", les "je dois" et surtout les "on attend de moi que...", pures illusions liées au besoin de reconnaissance.

Être Soi, dans sa plus authentique Verité, et s'aimer, s'aimer, s'aimer... afin d'accepter Qui Je Suis, sans "faire", sans "attendre", sans "projeter", sans "sauver".

Je remercie infiniment l'Univers, Dieu, la Source Père/Mère de m'avoir offert ce don merveilleux de percevoir, de ressentir l'Essence véritable de chaque Être qui s'adresse à moi, au-delà du voile de sa personnalité. Ce fut, par le passé, très difficile à gérer et source de beaucoup d'incompréhensions, de culpabilité et de tristesse. Aujourd'hui, je le vois comme un cadeau. Car cela me permet de voir, au-delà du masque encore présent, tant de Beauté, tant de Lumière, dans des Êtres si plein d'Amour que parfois les larmes me montent au yeux.

Soyez Amour. Soyez en Amour de Vous-mêmes.

Là est notre/votre Essence-Ciel.

Je Nous Aime / Je Vous Aime

Danièle-Danisis

amour-jeu.jpg

L'Amour et le sentiment d'amour

Quelle est la définition de l’Amour ? Y’en a-t-il une ?
Puis-je suggérer, exprimer, imposer peut-être, MA vision de l’Amour ? En ai-je le droit ? En vertu de quoi ?

Chaque Être, avec son histoire, ses expériences de Vie, ses chagrins et ses joies, n’en a-t-il pas sa propre vision, modelée au gré de son vécu ?

Aujourd’hui, je constate que de plus en plus de personnes se gargarisent, se bercent avec le mot « Amour ». Il est Universel, Inconditionnel, en devient Impersonnel… tant Il est répété, disséqué, conjugué, galvaudé.

L’Amour devient prétexte, excusant des imperfections que l’on refuse de voir et d'accepter en Soi.
L’Amour devient voile, cachant, et de belles manières parfois, des souffrances occultées et stagnantes, des comportements conditionnés, distorsionnés, irrespectueux, manipulateurs.
On enjolive, on emballe, on détourne, on illustre, on illumine… et on se donne bonne Conscience.

L’Amour est devenu une denrée de choix, offerte en pâture à tous les étals virtuels, le décor idéal pour masquer les doutes, blanchir les noirceurs, attirer reconnaissance et compassion. Mais… est-ce bien ? est-ce mal ? A chacun sa Vérité M’sieurs-Dames…
Lorsque j’accuse, lorsque je projette, lorsque je juge, lorsque j’accapare, ai-je le droit de suggérer ou d’affirmer que j’ai rencontré l’Amour en moi ?
Lorsque je prétends connaître une Vérité à laquelle je crois tant que je refuse, ne serait-ce que d’entendre, la Vérité de l’Autre, suis-je dans l’Amour ? (Il ne vit pas comme moi, il ne pense pas comme moi, il n’agit pas comme moi, il ne s'exprime pas comme moi, donc je le rejette, je le combats, je le critique).
Lorsque je prends parti « pour » ou que je me positionne « contre », puis-je ensuite, en toute Conscience, laisser entendre que humblement, oui oui, j’ai le diplôme « d’Amour Universel et Inconditionnel » accroché sur mon mur… ?

L’Amour est-il le Respect et l’Acceptation sans écho et sans remous émotionnel intérieur de la Vérité de l’Autre, dans ce qu’il Est, à l’instant où et comme il l’exprime, ou la manifestation catégorique de la mienne, avec force, sous-entendus ou arguments lorsque la Vérité de l’Autre rebondit sur le décor bien installé de mes certitudes ? (Mais si tu m’aimes vraiment, tu devrais dire cela ou faire comme cela, ou être comme cela…)

Dans ma perception, et si j’en crois ce que me dit mon Cœur (mais évidemment cela ne concerne que Lui et Moi…) l’Amour est la Vie. Comme Elle, Il change, s’adapte, se Love au creux de chaque Âme, chaque situation ou expérience rencontrée, même s’Il continue d’Être. Il est mouvement, se fait cadence et rythme la Vie de chacUn aux battements de son Cœur.  Je ne me sens pas le droit de le définir, d’en user comme on le ferait d’un rouleau de scotch. Allez hop, il y a un trou,  un bout de scotch, je colmate, ni vu ni connu.

Mon Cœur me confie que l’Amour n’a pas de limites,  n’est pas « ceci » ou « cela », « comme ci » ou « comme ça »,  il est vaste et infini comme l’Univers, il est probablement indéfinissable car en résonnance avec chaque Cœur sur une fréquence différente, même si toutes les fréquences sont reliées à la même Source vibratoire..

Mon Coeur me souffle encore : dans cette authentique connexion à ton Etre divin, l’Amour s’épanouit en Toi, Il se détend, Il lâche prise et s’Il est complètement détendu, Il rencontre une belle Dame : la Liberté.

Mais par ta condition d’Humain, incontournable enveloppe de ton Histoire sur Terre, Il se modèle, Il se transforme, Il varie d’intensité, Il teste différents tons sur ta fréquence personnelle, comme pour s’ajuster. Pour cela, Il s’adjoint un disciple : le « Sentiment d’Amour». Une sente qui me mène à l’Amour… ?

On Nous enseigne qu’il est bon de Pardonner. Soit. Alimenter une rancœur, la nourrir de négativité, de reproches ou d’insultes n’apporte qu’une illusoire et éphémère satisfaction qui, tôt ou tard, Nous renverra probablement une pleine assiettée de moisissures à la figure.

Ceci dit, si en traversant les paysages de Rêve et en parcourant les sentiers Ensoleillés d’une relation, je suis à plusieurs reprises, brusquement confrontée au détour d’un virage à la tempête d’une colère, au brouillard du jugement ou au crachin de la jalousie, lorsque l’Autre cherche à me redéfinir et à me faire pénétrer dans son décor alors que je le refuse car je sens que je n’y suis pas à ma place, Pardonner et accepter signifie-t-il  pour autant l’immuabilité de l’Amour que j’ai en moi ?

e serait-ce pas alors nier son Âme sœur : Liberté ?

a question ne serait-elle pas plutôt : Puis-je accepter la différence entre « le sentiment d’Amour » et « l’Amour » ?

L’Amour pardonne car il est inconditionnel et divin. Il est détendu et souriant car il sait que chaque expérience vécue est une marche d’escalier à gravir en direction de l'Ame. Gratitude.

Le sentiment d’Amour est humain et relié directement au ressenti de l’expérience vécue. S’il est malmené par des expériences désagréables, humiliantes, irrespectueuses ou insultantes, il se fait tout petit… et même disparaît complètement parfois, pour répondre à l’appel du Coeur qui fait signe à l’Être que ses besoins sont bafoués. Il l’invite à prendre soin de lui et à comprendre ce qui en lui a engendré cette réponse de la Vie, à se respecter et passer son chemin lorsqu’une situation lui est désagréable ou intolérable.

Et l’Amour pardonne, respecte, accepte l’état de fait, sans forcer toutefois son disciple…. Car forcer n’est pas Aimer et il le sait.

Si j’en crois ce que Mon Cœur me raconte, il semblerait que l’Amour contienne justement la capacité de Heart_by_Despotasula.jpgreconnaître et d’accepter que le Sentiment fluctue car directement lié aux expériences et aux émotions ressenties au travers de ces expériences.

     L’Amour Inconditionnel, ce n’est donc pas « aimer à tout prix et tout accepter en m’oubliant moi-même ? ». « Inconditionnel » ne signifie-t-il pas « sans conditions » ?

      Oui, me répond mon Cœur, "Inconditionnel"  signifie  "sans condition". Mais si tu t’oublies toi-même, dans un renoncement à tes Elans, à tes ressentis et aux signes que t’envoies ton Âme et ton Corps, tu invites la condition. Si tu obliges le Sentiment d’Amour à continuer de s’exprimer, en imaginant par exemple que la situation qui l’a fait fuir ne se reproduira plus, ou en t’accusant de l’avoir bien mérité… alors tu n’obtiendras qu’une enveloppe du Sentiment d’Amour qui diffusera plus ou moins lentement un malaise en toi, installera un mal-être, voire déclenchera une maladie. Tu fuis ainsi ta propre Vérité ; l’Amour en Toi le sait. L’Amour Inconditionnel est Acceptation. Acceptation de ce qui Est, de ce qui fluctue comme de ce qui est statique, Acceptation de l’expérience comme du Sentiment lié, Acceptation de tout ton Etre, humain et divin avec ses Joies, ses peines, ses faiblesses et ses forces. Acceptation de l’autre dans ce qu’il Est, entièrement, Acceptation d’une situation quelle qu’elle soit, quoi qu’elle devienne, quelle que soit la direction qu’elle prend.

L’Amour Inconditionnel s’exprime aussi dans ta capacité de Choisir, de te positionner clairement par rapport à tes Choix et d’accepter ce que la Vie t’apportera grâce à eux, même si cela déplaît à ton réservoir personnel d’expériences émotionnelles. L’Amour Inconditionnel c’est Vivre chaque jour, chaque heure et chaque minute sans condition, dans l’instant présent, sans attente et sans projection, sans culpabilité et sans rancœur.

Lorsque tu vibres réellement d’Amour Inconditionnel, tu Aimes tout Être pour ce qu’il Est, indépendamment du Sentiment d’Amour, son disciple. Si un Être te bouscule par son comportement, te fait du mal ou te rejettes, ou simplement ne vibre pas sur la même fréquence que toi, ton Sentiment d’Amour disparaîtra ou ne naîtra pas, c’est une conséquence naturelle de ton état humain. Mais lorsque tu connais l’Amour Inconditionnel, le départ ou la non-présence du Sentiment d’Amour ne t’empêchera pas de pardonner, d’accepter l’Être, de comprendre et d’accepter que, tout comme Toi, il est en voyage vers son Âme et qu’il traverse des étapes, et que ce sont ses choix qui créent son itinéraire, indépendamment de toi.
Vous Êtes Tous reliés par l’Amour, dans l’Acceptation, le lâcher-prise et le détachement des situations générées par la condition humaine - et générées la plupart du temps par votre mental qui crie plus fort que votre cœur, si fort parfois qu’il vous semble que votre Cœur vous parle - quelles qu’elles soient, et même sans en Être conscients. Cela Est.
Mais Vous n’Êtes pas Tous reliés par le Sentiment d’Amour, qui naît entre telles ou telles personnes pour diverses raisons qui appartiennent à leurs histoires d’Âmes, à leurs différences, à leurs conditionnements, à leurs chemins vers l’équilibre et l’Unité.

L’Amour prend naissance, non, EST en moi, L'Amour est ce que je Suis, la substance principale qui me constitue. Quelque soit la définition que je Lui donne. Il vit, s’épanouit, se diffuse avec Justesse sans être esclave de son disciple le Sentiment, lorsque le premier Amour que j’exprime est Celui que j’ai pour mon Etre, que je le respecte et que j’accepte de lui accorder sa place en moi. Si Je Suis en Amour de moi-même, dans ma totalité, je suis aussi en Amour de mes défauts, de mes conditionnements, de mes travers, de mes faiblesses. Je ne ressens plus le besoin de les projeter, ou de chercher un ou des Etres à qui j’en confierais implicitement la réparation. Aujourd’hui, ici, maintenant, et pour chaque aujourd’hui, chaque ici, chaque maintenant, avec tout ce que mes conditionnements, défauts, faiblesses peuvent avoir de changé dans chacun des instants qui succèdent au précédent…

J’entre alors dans le Monde merveilleux et sans frontières de l’Acceptation, et en donnant la main au Détachement et au lâcher-prise, je me permets de rencontrer, Unis et Unifiés, l’Amour et la Liberté

GRATITUDE.


Danièle - DanIsis, mon Coeur et mes Guides

 

 

La Plume de DanIsis

La Plume de DanIsis

© 2012-2015 Danièle Corthésy,  Le Verbe est une Clef
Gratitude de partager sans modifications ni ajouts, en respectant et mentionnant la source.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article