Polarités masculine-féminine

Polarités masculine-féminine

J'aimerai aujourd'hui vous transmettre un extrait du livre que je suis en train de lire.  Ce passage concerne les polarités féminines et masculines que chacun possède à l'intérieur de soi, et il m'a beaucoup parlé, parce que je pense qu'effectivement, dans une relation, nous avons chacun beacuoup à apprendre de l'autre, qui est notre miroir...

"Le seul fait de revêtir un corps d'homme ou un corps de femme amène l'être à recevoir une éducation qui correspond à cette caractéristique majeure. Ainsi, les femmes sont amenées à développer les qualités dites féminines et à apprendre à s'intérioriser, à méditer, tandis que les hommes sont mis en position de prendre les décisions, afin d'apprendre à bien décider, à utiliser leur autorité de manière juste.

Bien sûr, l'homme aussi doit exprimer la douceur et l'amour, mais il doit se manifester à travers l'émissivité pour pouvoir réaliser son plan de vie. De la même manière, la femme doit utiliser son pouvoir dans le concret, mais elle doit le faire à travers la réceptivité et l'amour pour pouvoir bien évoluer.

On constate que l'homme est plus porté à agir à l'extérieur qu'à l'intérieur de la maison : il aime démarrer des projets, construire, échafauder des structures concrètes, etc. De son côté, la femme est portée à agir à l'intérieur. L'homme va couper du bois pendant que la femme prépare la nourriture. C'est classique. Certaines personnes diront que ce sont des stéréotypes, mais cela va beaucoup plus loin qu'on ne le pense. Ces tendances sont ancrées dans la nature des êtres. Chaque être a son programme, et ce programme le fait tendre vers une configuration métaphysique intimement liée au fait d'être homme ou d'être femme. Ensemble, grâce à cette configuration qui les distingue, hommes et femmes ont une complémentarité mutuelle qui génère une force de vie et de réalisation formidable.

Bien sûr la femme est capable de couper du bois et l'homme est capable de préparer la nourriture. Mais si la femme se met à couper de grosses bûches et à beaucoup forcer, qu'est-ce qui se produira? Elle développera trop d'émissivité; son homme intérieur prendra trop de place et cela brisera l'équilibre de ses pôles, celui qui favorise son évolution. Elle perdra sa douceur, elle deviendra plus rude, parce qu'elle fera un travail qui favorise la polarité masculine...

En ce moment, dans nos pays, c'est merveilleux parce qu'on est rendus à une étape ou tant les hommes que les femmes peuvent faire ce qu'il veulent en matière de choix professionnel. C'est de plus en plus libre. L'être veut expérimenter...une femme voudrait bâtir des maison : eh bien elle le fait - elle expérimente le métier de constructeur. Mais il est évident qu'elle perdra sa polarité féminine : elle développera une polarité de type masculin, car ce métier exige beaucoup d'émissivité et de force sur le plan physique. Ainsi, elle éprouvera très probablement de la difficulté dans son couple, parce que sa force sera trop tournée vers l'extérieur. C'est très difficile lorsqu'on entre dans des métiers qui ne correspondent pas à ce que l'on est fondamentalement au niveau métaphysique. Les déséquilibres se font sentir dans la relation.

.... La femme a une émissivité, mais c'est une émissivité qui s'exprime principalement par le coeur et par l'intention. Pour illustrer cela, j'amène souvent l'exemple que si une femme ne se sent pas bien, ses plantes ont toutes la mine basse. C'est que l'énergie du coeur est tellement forte chez la femme que toute l'ambiance s'en trouve colorée. Ce pôle chez elle est de type émissif. Dès que la femme ne se sent pas bien, tout le monde dans la maison en est affecté. On dit souvent que la femme est la fondation du foyer; c'est cela que cette expression signifie. Elle est comme une fleur : elle dégage un parfum qui inspire les êtres et tout ce qui vit.

L'homme, lui, est émissif surtout au niveau de la réalisation concrète et au niveau des pensées. Il aime émettre des idées, élaborer des théories, etc. Il vibre beaucoup aux images et à la logique. La compréhension est très importante pour lui et on doit lui expliquer les choses pour qu'il les accepte. La femme aussi, bien sûr, mais chez elle le ressenti prédomine comme mode de perception. Ce qu'elle ressent est pratiquement du concret pour elle. Elle dira à son conjoint : "Tu m'as dit que tu m'aimais quand tu es parti ce matin et ça m'est allé droit au coeur; j'ai passé une très belle journée." Alors que l'homme a besoin qu'on le touche physiquement pour savoir qu'on l'aime, le lui dire ne lui suffit pas. Il a besoin du concret... jusqu'à ce qu'il développe sa femme intérieure.

Il est important de développer les qualités du pôle intérieur - la femme intérieur chez l'homme et l'homme intérieur chez la femme - pour ne pas avoir de besoins. Et c'est surtout de cette façon que l'homme et la femme peuvent s'enseigner mutuellement. Ils sont complémentaires l'un de l'autre et ils se reflètent leur image respective.

Les hommes aussi bien que les femmes ont des choses à travailler, mais présentement, dans notre société, la femme est devenue tellement masculine que la dynamique de complémentarité entre hommes et femmes ne fonctionnent plus. On en voit les effets entres autres au sein de la famille qui,ayant perdu sa stabilité, ne donne plus aux enfants ce dont ils ont le plus besoin - affection, guidance et stabilité. Tant qu'on n'aura pas retrouvé la Connaissance spirituelle, celle qui se base sur la sagesse et l'amour, nos familles souffriront de ce manque de stabilité et nos sociétés se fragiliseront.

...C'est un peu le retour de balancier, car il y eut une période où les femmes étaient très réprimées. Maintenant que tous les secteurs d'activité sont ouverts aux femmes et les que les moeurs se sont libérées, elles sont allée vers l'autre extrême : beaucoup ne veulent plus se limiter à prendre soin des enfants et d'un époux. ...Développer ses qualités féminines ne veut pas dire rester à la maison. Cela signifie s'exprimer avec réceptivité, douceur et compassion dans ce que l'on fait - peu importe le genre d'activité. Cela signifie cesser d'être comme les hommes, entre autres cesser de rivaliser avec eux.

Assumer sa juste place en tant qu'homme ou en tant que femme amène un grand bonheur chez chacun, et la relation s'en trouve grandie... "

Rêves et symboles Tome 1 - Kaya - Univers/Cité Mikaël

Relayé avec Gratitude par www.danisis.com

Relayé avec Gratitude par www.danisis.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Islandia 11/11/2013 16:14


Bonjour,


Merci pour ce texte magnifique que je partage également sur mon blog.


Cela résonne juste pour la femme que je suis. Merci et bonne journée.

DanIsis Djeba 16/11/2013 21:58



Bonsoir Islandia,
Merci pour ton commentaire et ton partage.
Merveilleux week-end!



Elena 02/10/2006 21:18

Je me trouve un peu sceptique à la lecture de ce texte... qui me rappelle, un peu, toute la série Mars et Vénus...

Les concepts de polarité masculine (émettrice) et de polarité féminine (récéptrice) me parlent, bien évidemment. Par contre, ce qui me dérange un peu est ce type de conseil sur ce qui est bien pour les hommes et ce qui est bien pour les femmes, et pour finir, ce qui est bien pour l'humanité...

Je ne pense pas qu'on peut classer et codifier ce qui est bien. C'est à chacun de répondre pour lui-même, et si un homme se sent bien avec un côté féminin très développé ou une femme avec un côté masculin développé, cc'est pour moi l'essentiel.

Être bien tel qu'on est, et les enfants le sentiront et pourrons plus facilement être eux-même...

C'est en tout cas mon point de vue à la première lecture de ton texte.

Bonne soirée et à bientôt !

Danisis 03/10/2006 08:22

Hello Elena!
 

Merci de ton commentaire. Oui, tu as raison, ce texte est dans l'esprit de Mars et Venus. Mais, comme tu le dis, il ne s'agit que d'un conseil, basé sur un concept d'idéalité.
 

En fait, l'auteur parle, dans ce chapitre, d'un équilibre personnel à atteindre à travers certaines qualités à développer au cours de notre vie (ou de nos vies, si l'on croit à la ré-incarnation). Mais, partant de ce princpe, il est clair que les qualités en question ne seront pas toutes les mêmes pour tout le monde, ni forcément au même moment. A chacun son chemin, et je te rejoins tout à fait, l'essentiel est d'être en accord avec soi-même, j'ajouterai "dans ce que l'on vit ici et maintenant". (partant du principe que la vie est mouvement, et que ce qui te convient aujourd'hui n'est pas forcément ce qui te conviendra dans 2, 5 ou 10 ans...)
 

En fait, il explique tout ça en réponse à la question d'un auditeur (le livre retrace les ateliers qu'il donne à travers le monde) sur l'importance de la prise de conscience de l'homme ou de la femme intérieure, dans le chemin vers la spiritualité, et par extension dans le relationnel. Si une femme (ou un homme) se trouve bien avec son côté masculin (ou féminin) développé et qu'elle est heureuse dans sa relation avec un homme ou une femme qui lui correspond, c'est l'essentiel. Mais si elle se retrouve régulièrement dans le même genre de situation problématique au sein de ses relations, c'est à ce moment qu'elle doit peut-être se pencher sur sa dualité homme-femme, et sur la manière dont elle l'intègre à son être.  (ou "il" si c'est un homme…).
 

Bonne journée, à bientôt.