DanIsis.com

Question de choix

enfant-terre.jpg
Es-tu capable de faire la différence, en toi, entre ce que tu veux vraiment pour toi-même, et ce que tu crois vouloir, en résonance avec les désirs des gens qui t'entourent ?

 

Es-tu capable d'identifier ce qui vient réellement de ton être intérieur, de ton âme, de tes élans les plus profonds ? Comment peux-tu être certain que tes choix, tes comportements ne sont pas dictés inconsciemment par un besoin de reconnaissance, ou de réparation qui te viennent de ton père, de ta mère, de ton conjoint, de ton frère ou de n'importe quelle personne importante pour toi ou qui a marqué ton développement ?

 
 

En fait, tu peux décider de faire telle ou telle chose, d'avoir un certain comportement, agressif ou gentil en permanence, mais pour les mêmes raisons, tu peux aussi décider de ne rien faire du tout. De ne pas réussir à aller au bout de ce que tu entreprends, de ne pas savoir reconnaître quelle est la bonne direction à prendre pour que tu te sentes bien.  Et tu te trouves alors perdu en toi-même, bloqué dans tes actions, avec une impression terrible d'être dans le noir, de ne pas en sortir, de ne plus avoir accès à ton énergie vitale. Celle qui nourrit ta créativité, celle qui te donne des idées qui embellit le décor de ton quotidien, celle qui te propulse dans le flot de la vie.  Déconnexion. Et alors tout semble inutile, comme si chaque jour ajoutait un peu plus de poids a ce que l'on porte  depuis si longtemps. Et d'où cela vient-il déjà.. ? Quand as-tu commencé à te sentir si étriqué, si ralenti, si enfermé dans un quotidien qui ne te donne plus envie de rien faire d'autre que de t'adonner à tes activités habituelles, souvent compulsives, même si tu te persuade qu'elles te changent les idées…

 

Quand donc cela a-t-il débuté ? Tu ne te rappelles plus… Un jour, tu as commencé à ressentir un malaise indéfinissable, enfant peut-être… oui… enfant quand tu avais l'impression que tout ce qui venait de toi était faux, parce que, quoi que tu fasses, ce n'était jamais assez bien…. Ah! Cette satanée perfection ! Mais enfin pourquoi tous les enfants du monde ne naissent-ils pas PARFAITS ? Parfaits aux yeux de qui ? Parce que TA perfection n'est certainement pas la même que SA perfection… Parfait donc aux yeux de la personne qui regarde… et qui projette bien sûr son idée d'un être parfait, ayant toutes les qualités qu'elle n'a pas réussi à développer, exigeant les actions qu'elle n'a pas su entreprendre… dictant les comportements qu'elle n'a pas eus..

 

 

Et si on décidait de regarder avec des yeux épurés ? Si on offrait à nos enfants le merveilleux cadeau d'alléger leur existence en leur permettant d'être véritablement eux-mêmes, sans avoir à transporter année après année le lourd bagage de nos attentes irrésolues ? Si nous les regardons avec d'autres yeux, ils cesseront peut-être de voir le monde comme un traquenard sordide et méchant qui leur tend des pièges à chaque coin  de rue… ils comprendront peut-être que la joie, le rire, l'amour existe vraiment et qu'il n'est pas nécessaire de consommer du virtuel au quotidien pour "oublier le monde de pourris dans lequel on vit"… Quels dégâts peut-on engendrer chez ces jeunes avec notre vision brouillée (et engluée d'héritages familiaux!) de leurs compétences, de leurs qualités, de leurs atouts! Qui ne sont certes pas toujours les mêmes que ceux que nous aurions aimé développer face au regard de nos propres parents, face aux critères de notre société.  Mais comment voulons-nous que les peuples respectent entre eux leurs différences si nous ne sommes pas capables de respecter celles de nos propres enfants par rapport à nous ?

 

Le mal-être des jeunes est une composante grandissante de notre société actuelle. Vivant entourée d'adolescents et de jeunes adultes, autant dans mon métier que dans ma vie privée, j'entends presque chaque semaine un bout d'histoire de l'un d'entre eux.. Elles sont parfois dramatiques et les obligent à se mutiler, parfois à tenter de se suicider, parfois moins tragiques et ils ne s'oublient alors que dans les mondes virtuels, l'alcool ou simplement en s'éloignant le plus possible de chez eux. Ils ont chacun leur histoire de vie, mais finalement toutes leurs histoires sont reliées et se ressemblent. Elles racontent toutes le manque d'écoute et d'attention qu'ils subissent, le simple fait d'être reconnu comme une personne à part entière, avec ses rêves, ses goûts, son ressenti et non comme le porteur des bagages ou le réparateur des anciennes blessures de papa ou de maman.  On sent chez la plupart d'entre eux une grande fatigue, une sorte de lassitude de la vie, avant même qu'ils n'aient découvert sa fabuleuse richesse.

 

Et si chacun décidait de s'occuper de son être intérieur, de ses désirs et de ses rêves, afin que ses enfants cessent de courber l'échine sous des projections qui s'inscrivent en lettres
P E R F E C T I O N sur leurs fronts comme une marque au fer rouge ? Ainsi allégés, et encouragés par notre exemple, ils s'élanceront enfin avec confiance au-devant de leurs élans et de leurs propres choix, car ils sauront alors que ce sont réellement ceux de leur âme.
LOVE ~ LIGHT ~*

42077C.png

© Copyright 2007-2011, Danièle~DanIsis
 
Âme Messagère en *apprenti-Sage*

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article