12-10-12 : Septima et les 12 Etoiles

Certains d'entre vous n'étant pas présents sur le réseau social, je vous partage ici l'article écrit hier et publié sur la page Facebook d'Espace DanIsis, en lien avec les énergies de cette journée du 12.10.12.


12-10-12.jpg

 

Septima et les 12 Etoiles


Au fond d'une très profonde forêt, quelque part sur une étrange planète nommée CréAs, vivait une petite Fée. Septima, car tel était son nom, entretenait une passion qui l'occupait chaque jour pendant des heures : elle cherchait, étudiait tout ce qui l'entourait pour tenter de calculer l'Espace. Non pas calculer approximativement! mais cette question l'obsédait, elle voulait absolument connaître l'exacte mesure de cet Espace que les Sages de la forêt disaient "infini"."L'infini est le Sacré, le Sacré est Infini", professaient les Sages, de ce ton mystérieux dont seuls les Sages ont le secret.

 

"Oui, mais combien ça mesure l'Infini ?" demandait sans cesse Septima. Pour la plupart des habitants de la profonde forêt, cette question semblait bien inutile. Ils observaient la petite Fée d'un air perplexe, lui reprochant quelquefois de ne pas utiliser son temps à des tâches plus essentielles selon eux, comme ramasser du bois ou apprendre à différencier les champignons magiques, ainsi que tous l'apprenaient depuis des générations et des générations.

 

Dans sa recherche constante de réponses, Septima se surprit un jour à prendre conscience que "quelque chose" lui soufflait des idées dont elle n'avait jamais entendu parler auparavant, comme si à l'intérieur d'elle, une voix lui parlait, que personne d'autre n'entendait. Et même, apparaissaient en elle des idées qui auraient amélioré la vie quotidienne de la communauté de la forêt! Sans réfléchir, celui lui paraissait brusquement évident et elle ne comprenait pas pourquoi personne n'y avait songé avant!

 

Apeurée en songeant à la réaction de ses parents, de braves sorciers qui déjà se lamentaient de ne pas parvenir à lui faire prendre "le droit chemin", elle n'osait faire part de ses idées à quiconque et les gardait en elle, comme un trésor indévoilable.Le temps passait, Septima grandissait et continuait d'interroger tout ce qui était à sa portée pour trouver la réponse à sa question. En vain, elle ne réussissait pas à mesurer l'Espace et cela la rendait triste et découragée, d'autant plus qu'elle avait la nette impression que plus elle cherchait, s'intériorisait, questionnait, apprenait, plus l'Espace grandissait et grandissait encore, jusqu'à investir son coeur et tout son Être. Comme si l'Espace lui faisait un pied de nez et se moquait : "tu vois? tu ne peux pas me mesurer et m'enfermer dans ta dimension, mais moi je peux t'attraper! Je suis infini et je suis partout!"

 

Un jour, alors qu'elle venait de fêter ses 16 ans, Septima fit une drôle de rencontre dans la forêt très profonde. Juste après le gros chêne centenaire, dans l'allée des Bois Touffus, apparut soudain devant elle un homme qu'elle n'avait jamais vu auparavant.Vêtu d'un habit aux 7 couleurs de l'arc-en-ciel, il se distinguait surtout par son sourire, lumineux et permanent, invitation à la Joie et au Jeu. Il ne portait aucun sac, ne tirait aucune malle, ne possédait aucun cheval, ni baguette magique ou serpe de druide, mais semblait heureux comme jamais Septima n'avait vu quelqu'un heureux!"

Je suis sûre qu'il connait les mesures de l'Espace!" s'annonça-t'elle intérieurement en jubilant. Cet homme sorti du néant ne pouvait qu'être un voyageur de l'Espace, et quand on voyage, on sait où l'on va...

En entendant la question de la Fée, l'Homme Heureux sourit de plus belle. Il lui donna cette réponse :

"Si tu souhaites connaître les mesures de l'Espace, mesure-toi!"

S'amusant de sa mine stupéfaite et de son regard empli de points d'interrogations, l'Homme Heureux ajouta :

- Tu es une drôle de petite Fée et ta question me plaît, je vais te confier un secret : as-tu déjà regardé le Ciel et compté les Etoiles ?

- Oui souvent, répondit la petite Fée, mais il y en a trop, je m'endors avant de réussir à toutes les compter.

- Alors, la prochaine fois que tu observes le Ciel et que tu veux compter les Etoiles, fermes les yeux sans t'endormir, et imagine-les à l'intérieur de toi. Imagine qu'elles sont comme des pierres précieuses que tu peux toucher et déplacer à ta guise. Choisis-en 12 des plus brillantes et, dans ton esprit dispose-les en cercle. Les espaces entre les Etoiles sont l'Infini qui vit en toi, un Infini qui se meut, qui s'épanouit, qui se modèle au gré de ta créativité. Les Etoiles représentent le Sacré, une substance qui fait partie de toi, se fait miroir du Ciel et se révèle dans tes actes et tes paroles. Elles tournent en toi, dans une ronde incessante de régénération, symbole de cet Espace en reNaissance perpétuelle.

 

Puis l'homme disparut en chantonnant, accompagné des oiseaux multicolores de la forêt.

 

Dès ce jour-là Septima, chaque jour, s'allongeait, regardait le Ciel, fermait les yeux et imaginait ses 12 Etoiles-Pierres précieuses en Cercle à l'intérieur d'elle, comme le lui avait confié l'Homme Heureux. C'est ainsi que, peu à peu, elle comprit que l'Espace n'a de limites que celles q'elle voulait lui donner et qu'il se dérobait, pour mieux lui montrer les mesures de ses propres limites.

Septima n'a jamais revu l'Homme Heureux mais en repensant à ses paroles, elle se disait qu'étrangement il avait un peu la même voix que celle qu'elle entendait étant enfant...

 

12-10-12


Le Nombre 12 développe la Créativité, il libère le 3 (1+2) et l'amène à prendre conscience de qui il est, tout en l'incitant à s'ouvrir à la réceptivité du 2.


Le Nombre 10 symbolise le cycle incessant de la fin et du recommencement, le Tout qui engendre l'Unité (1+0 = 1)

 

 3 - 1 - 3 = 7   (1+2) - (1+0) - (1+2)

 

1    JE SUIS

3   JE CREE

7   JE PRENDS CONSCIENCE

 

Le Nombre 7 est le Nombre du Sacré, du Divin, de la Foi.

 

Avec Amour et Lumière. 

© Copyright 12 octobre 2012

Danièle C., Espace DanIsis




Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article