Thoth, l'Arc-en-Ciel et le N-ombre

Thoth

Thoth

J'ai choisi de vous partager ces extraits, issu de l'ouvrage Thoth, le maître des signes et de l'éternel retour : La numérologie sacrée parce qu'ils résonnent particulièrement en moi, évoquant plusieurs aspects qui sont au coeur de mon être, et à la source de plusieurs de mes pratiques.


Thoth est l'un de mes guides, et très présent en ce moment. Je l'ai bien sûr relié à la symbolique, qui est ma passion depuis toujours, mais également à l'écriture. Je le sens souvent proche de moi, j'ai appris à reconnaître son énergie particulière, une présence forte et sereine, volontaire et discrète en même temps. J'aime son inspiration, mêlant la connaissance à la simplicité, qui m'incite bien souvent à puiser dans les mémoires du Temps et de mon âme pour y extraire d'anciennes sagesses et les soumettre aux mots du présent. J'ai pour lui beaucoup d'Amour et de Gratitude.

Le deuxième "mot-clé" qui a attiré mon attention dans cet extrait est bien sûr l'arc-en-ciel. Je l'ai choisi comme symbole et comme logo de mes activités professionnelles car il représente, plus parfaitement que n'importe quel autre, la reliance, le lien entre la Terre et le Ciel, entre le visible et l'invisble, entre la matière et le subtil. Ce pont créé par le symbole qui unit ces merveilleux mondes complémentaires, au coeur de mes accompagnements de passeuse et de relieuse. Le rayon arc-en-ciel est d'ailleurs celui que je canalise et diffuse en priorité et naturellement, porteuse de cette énergie depuis ma naissance. Un rayon qui harmonise, qui purifie et ajuste, reconnaît, relie et réconcilie les opposés (apparents... en réalité complémentaires. Sourire...), et les corps. Evidemment, de là vient ma passion pour le symbole, qui a à l'origine la même fonction, celle de servir de messager entre ce subtil invisible et la matière visible. Le symbole porte la connaissance.

Enfin, j'ai aimé l'évocation de l'origine du "n-ombre". Le Nombre est un outil puissant, que j'utilise - personnellement et en consultations - depuis de nombreuses années, initialement par le biais de méthodes apprises d'autres (formations, lectures) puis aujourd'hui enrichies de mes propres clés (la principale se nommant les "3 Principes Constituants", je vous en dirai plus à ce sujet dans un prochain article).

Voici donc ci-dessous les petits extraits qui m'ont interpellée. Si vous avez un intérêt particulier pour la symbolique, ou pour la géométrie sacrée, je vous invite à lire cet ouvrage, très bien documenté et très intéressant.

Avec Joie et Amour.
Danièle-DanIsis

Thoth est le mot qui veut dire "signe" en hébreu et qui, dans la Genèse, désigne l'arc-en-ciel. Cet arc dans le ciel qui sera - selon les Ecritures - la première manifestation physique, le premier signe choisi par Dieu pour être l'Arc d'Alliance. C'est-à-dire l'alliance entre Dieu et les hommes (note personnelle : les mots peuvent être sortis de leur contexte purement religieux, "Dieu" pouvant être traduit par le monde spirituel, le subtil, l'invisible et "les hommes" par l'être physique, la matière, l'incarné...)

[...]
... le signe de la première alliance qui a été donné aux hommes, en l'occurrence à Sem, fils aîné de Noé, choisi par ce dernier pour être le dépositaire du secret de l'alliance, est l'Arc-en-Ciel.
L'arc-en-ciel, comme chacun le sait, est un phénomène physique bien connu et qui est la séparation, la coupure, la décomposition de la lumière blanche ou monochromatique du Soleil - le dieu solaire des Égyptiens et des Perses (Râ, Rê, Horus, Zoroastre) - par un prisme gigantesque, en l'occurrence la pluie constituée de milliards de gouttes d'eau (IsIs, principe féminin) qui, lorsqu'elles rencontrent le soleil (Horus-Osiris le principe masculin) se trouvent fécondées, forment un écran qui diffracte et irise la lumière en sept couleurs : les sept couleurs de l'arc-en-ciel et les heptatuplés de l'Arche (note personnelle : heptatuplé : composé de sept entités).

[...]
Ce phénomène - signe, si particulier, fut - si l'on en croit les écritures - reçu par Sem, l'élu de l'arche, comme une révélation. En effet, l'arc-en-ciel donnait la clé essentielle du mécanisme opératoire qui allait permettre à l'homme de jeter les bases de l'alpha-décimal. Ainsi, par assemblage et par retrait, en utilisant des cailloux (calculus, calcul en latin) l'homme allait concevoir le concept du nombre, l'ombre solaire projetée sur le gnomon (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gnomon) et quantifiée par le n-ombre, et partant, poser les fondements de l'arithmétique. Une arithmétique initiée par un signe, qui était là au commencement : Thoth, l'Arc-en-Ciel...

Thoth, le Maître des Signes et de l'éternel retour (La numérologie sacrée), ed. Dangles 2007

Thoth, l'Arc-en-Ciel et le N-ombre

© 2015 Danièle Corthésy, Le Verbe est une Clef
Gratitude de partager sans modifications et sans ajouts, afin de conserver la vibration originelle du message, ainsi qu'en respectant et mentionnant la source...

En apprendre plus :
Thoth, le maître des signes et de l'éternel retour : La numérologie sacrée  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article